Prix et concours

Mettre en œuvre une démarche scientifique dans le cadre des Olympiades de physique : une expérience passionnante vécue par des élèves du Lycée franco-australien de Canberra, finalistes au concours 2020

Mis à jour le
13/02/2020

Les 31 janvier et 1er février 2020, les vingt-cinq équipes finalistes des 27e Olympiades de la physique étaient accueillies à l’université de Paris… L’occasion de défendre leurs projets scientifiques devant le jury national, les présenter lors d’une exposition publique propice aux échanges puis participer à une cérémonie de remise des prix parrainée par le physicien Julien Bobroff. Parmi ces équipes : celle du Lycée franco-australien de Canberra, représentée par deux élèves, Marion et Alejandra, chercheuses en herbe aussi rigoureuses et persévérantes qu’enthousiastes.

Des élèves venues de Canberra, finalistes des ONP 2020

Des élèves venues de Canberra, finalistes des ONP 2020
Fermer X

Des élèves venues de Canberra, finalistes des ONP 2020

prev
Des élèves venues de Canberra, finalistes des ONP 2020
next

Une équipe de quatre élèves de première du Lycée franco-australien de Canberra a fait partie des vingt-cinq équipes finalistes des Olympiades de physique 2020 pour son projet "L'atmosphère, une drôle d'affaire...". Ici, dans un habillage aux couleurs de la 27e édition des Olympiades de physique, photo de Marion Halas et Alejandra Alcalde, les deux-portes-paroles de l'équipe, alors qu'elles s'apprêtaient à présenter leur projet devant le jury national, le 31 janvier 2020, dans un laboratoire de l'université de Paris. © AEFE

Une équipe de quatre élèves de première du Lycée franco-australien de Canbe...

Présentation du projet devant le jury national

Présentation du projet devant le jury national
Fermer X

Présentation du projet devant le jury national

prev
Présentation du projet devant le jury national
next

Dans un laboratoire de l'université de Paris, Alejandra (à gauche) et Marion, portes-paroles de leur équipe du Lycée franco-australien de Canberra, présentent leur projet devant le jury national des Olympiades de physique, constitué d'enseignants, de chercheurs du monde universitaire et de l'entreprise, ainsi que de journalistes scientifiques.

Dans un laboratoire de l'université de Paris, Alejandra (à gauche) et Marion,...

Séquence de questions du jury

Séquence de questions du jury
Fermer X

Séquence de questions du jury

prev
Séquence de questions du jury
next

Après la présentation du projet de l'équipe du Lycée franco-australien de Canberra, le jury national des Olympiades de physique pose des questions aux élèves et examinent les instruments qu'elles ont utilisés pour leurs expériences et leurs relevés. © AEFE

Après la présentation du projet de l'équipe du Lycée franco-australien de Ca...

Échanges par visiotéléphonie

Échanges par visiotéléphonie
Fermer X

Échanges par visiotéléphonie

prev
Échanges par visiotéléphonie
next

Le 31 janvier 2020, la professeure de physique de l'équipe  de Canberra a pu suivre par visiotéléphonie la présentation de ses élèves devant le jury national des Olympiades de physique. Ici, moment d'échanges entre l'inspecteur pédagogique de sciences physiques de l'AEFE, Jean-Pierre Avril, et l'enseignante, Floriane Michel, qui a encouragé, soutenu et guidé ses élèves tout au long de leur projet. © AEFE

Le 31 janvier 2020, la professeure de physique de l'équipe  de Canberra a pu s...

Instruments

Instruments
Fermer X

Instruments

prev
Instruments
next

Le lendemain de la présentation de leur projet devant le jury national, les équipes finalistes des Olympiades de physique tiennent un stand dans une exposition publique, propice aux échanges. Sur leur stand, les représentantes de l'équipe de Canberra ont reproduit une expérience (avec un aquarium et une lampe, à droite) sur la diffusion des différentes longueurs d'onde du spectre lumineux. Elles ont également fait des démonstrations de leur utilisation du Sunspotter, petit télescope solaire qu'elles ont adapté en le reliant à un spectomètre.  © AEFE

Le lendemain de la présentation de leur projet devant le jury national, les éq...

Marion et Alejandra dans l'amphithéâtre

Marion et Alejandra dans l'amphithéâtre
Fermer X

Marion et Alejandra dans l'amphithéâtre

prev
Marion et Alejandra dans l'amphithéâtre
next

Vue de l'assistance, le soir de la remise des prix pour les Olympiades de physique 2020, dans l'amphithéâtre Buffon du campus des Grands-Moulins de l'Université de Paris. Au premier plan, Marion Halas et Alejandra Alcalde, les deux élèves de première du Lycée franco-australien de Canberra venues présenter à Paris le projet de leur équipe, sélectionné pour les 27e Olympiades de physique. © AEFE

Vue de l'assistance, le soir de la remise des prix pour les Olympiades de physiq...

Remise de prix

Remise de prix
Fermer X

Remise de prix

prev
Remise de prix
next

Ici, Marion et Alejandra, représentantes de leur équipe de quatre élèves de première du Lycée franco-australien de Canberra, recevant leur prix (groupe des médailles de bronze) pour leur projet "L'atmosphère, une drôle d'affaire...". © AEFE

Ici, Marion et Alejandra, représentantes de leur équipe de quatre élèves de...

Pour leur projet intitulé « L’atmosphère, une drôle d’affaire… », sélectionné pour le concours national des Olympiades de la physique 2020, quatre élèves de première du Lycée franco-australien de Canberra se sont demandées « comment certains phénomènes atmosphériques modifient le spectre des étoiles reçu depuis la Terre et comment cela permet d’en savoir plus sur la composition de l’atmosphère traversée ».

Elles ont travaillé (beaucoup travaillé !) à la manière de véritables chercheurs, en étant accompagnées par leur professeure de physique et en bénéficiant du soutien et du regard professionnel de deux chercheurs de l’Australian National University.

Deux d’entre elles, Marion Halas et Alejandra Alcalde, sont venues présenter le projet à l’université de Paris, le vendredi 31 janvier devant le jury national, et le samedi 1er février devant les autres équipes et le public des Olympiades.

Elles ont été récompensées par un troisième prix ex-aequo, tous les membres des vingt-cinq équipes finalistes étant lauréats d’une médaille d’or, d’argent ou de bronze. Avec le sens de l’humour qui caractérise le jury des Olympiades, elles ont été appelées sur la scène de la remise des prix par ces mots : « Atmosphère, atmosphère… », le jury vous décerne le prix Arletty. » Leur prix leur a été remis par Guy Wormser, vice-président de la Société française de physique, qui a salué le rôle des Olympiades pour « susciter des vocations, insuffler l’esprit de la recherche et de la culture scientifique ».

Poscasts radio : écoutez les témoignages

Les Olympiades de physique : points de vue d'élèves [4:28]

Vivez les Olympiades avec Marion et Alejandra

Le témoignage de Marion Halas et Alejandra Alcalde, élèves au Lycée franco-australien de Canberra, finalistes aux Olympiades nationales de physique 2020.
Marion et Alejandra dans l'amphithéâtre de la remise des prix

Le point de vue de l'inspecteur pédagogique sur la participation aux Olympiades de la physique [1:43]

Jean-Pierre Avril, IA-IPR de sciences physiques, au micro d'aefe.fr

La participation à ce type de concours permettant aux élèves de mettre en œuvre, par équipe, l'ensemble de la démarche scientifique : une piste pédagogique vraiment intéressante selon Jean-Pierre Avril, inspecteur IA-IPR de sciences physiques à l'AEFE.
Jean-Pierre Avril, inspecteur de sciences physiques, dans le studio de la Web radio de l'AEFE

Le physicien Julien Bobroff explique avec humour ce qu'est le métier de chercheur [7:20]

Le métier de chercheur, d'après le physicien Julien Bobroff

Après sa conférence sur l'ordinateur quantique prononcée lors des Olympiades nationales de physique le 1er février, Julien Bobroff, parrain des Olympiades  2020, a été sollicité par les organisateurs pour une intervention improvisée, aussi drôle que convaincante, sur le métier de chercheur.
Julien Bobroff lors de sa conférence aux 27e Olympiades de physique