Partenariat

L’éducation au développement durable en lien avec la connaissance et la protection des océans : enjeu du partenariat renforcé entre l’AEFE et la Fondation Tara Océan

Mis à jour le
27/06/2020

Depuis la première expédition scientifique de la goélette Tara en 2006, la Fondation Tara Océan poursuit son action en faveur de la science et de l’éducation, pour mieux comprendre et protéger l’océan. Dix ans après leur première association sur une opération éducative commune, la Fondation Tara Océan et l’AEFE se sont de nouveau rapprochées pour construire un partenariat approfondi.

La Fondation Tara Océan, partenaire de l'AEFE

La Fondation Tara Océan, partenaire de l'AEFE
Fermer X

La Fondation Tara Océan, partenaire de l'AEFE

prev
La Fondation Tara Océan, partenaire de l'AEFE
next

Visuel-mosaïque illustrant le partenariat éducatif scellé entre la Fondation Tara Océan et l'AEFE, à bord de la goélette d'expéditions scientifiques Tara, le 24 juin 2020, au cours de l'année du 30e anniversaire de l'Agence. © AEFE

Visuel-mosaïque illustrant le partenariat éducatif scellé entre la Fondation...

Échanges avec le capitaine de Tara

Échanges avec le capitaine de Tara
Fermer X

Échanges avec le capitaine de Tara

prev
Échanges avec le capitaine de Tara
next

Dans le carré à bord de la goélette d'expéditions scientifiques Tara, échanges entre Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, et Martin Herteau, l'un des deux capitaines de Tara. © AEFE

Dans le carré à bord de la goélette d'expéditions scientifiques Tara, échan...

Le moment de la signature

Le moment de la signature
Fermer X

Le moment de la signature

prev
Le moment de la signature
next

Le 24 juin 2020, dans le carré à bord de Tara, devant des encadrements de couvertures de publications scientifiques mettant Tara à la Une, Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan, et Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, signent une convention de partenariat. © AEFE

Le 24 juin 2020, dans le carré à bord de Tara, devant des encadrements de couv...

Magie et plaisir de la visite du bateau

Magie et plaisir de la visite du bateau
Fermer X

Magie et plaisir de la visite du bateau

prev
Magie et plaisir de la visite du bateau
next

Lors de sa visite de la goélette amarrée à Paris, guidée par Romain Troublé (le directeur général de la Fondation Tara Océan, ici sur la droite), la délégation de l'AEFE admire la perspective depuis la proue du navire. Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, est accompagné de Nathalie Faure, chargée des partenariats, et Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Terre. © AEFE

Lors de sa visite de la goélette amarrée à Paris, guidée par Romain Troublé...

Visite de la goélette

Visite de la goélette
Fermer X

Visite de la goélette

prev
Visite de la goélette
next

Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan, fait visiter la goélette à la délégation de l'AEFE conduite par son directeur, Olivier Brochet. Ici, la cale-avant, où sont stockés les réserves alimentaires de l'équipage et les échantillons de plancton ou autres prélèvements (avant leur acheminement vers des laboratoires scientifiques, en respectant la chaîne du froid) et où est installé le dessalinisateur d'eau de mer. © AEFE

Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan, fait visiter l...

Avoir le pied marin

Avoir le pied marin
Fermer X

Avoir le pied marin

prev
Avoir le pied marin
next

Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Terre (SVT) à l'AEFE, va regagner le pont depuis la cale-avant de la goélette. © AEFE

Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Ter...

La goélette Tara amarrée à Paris

La goélette Tara amarrée à Paris
Fermer X

La goélette Tara amarrée à Paris

prev
La goélette Tara amarrée à Paris
next

C'est sur la Seine, à bord de la goélette Tara amarrée près du pont Alexandre III à Paris, que les représentants de la Fondation Tara Océan et de l'AEFE se sont retrouvés, le 24 juin 2020, pour signer une convention de partenariat éducatif. © AEFE

C'est sur la Seine, à bord de la goélette Tara amarrée près du pont Alexandr...

Du 13 juin au 19 juillet 2020, Tara est à quai à Paris. L’élégante goélette (voilier à deux mâts) y arbore ses formes arrondies en forme d’olive (lui permettant d’être soulevée par la banquise et non pas compressée par les glaces). Elle est amarrée près du pont Alexandre III, côté rive gauche de la Seine, et accueille des visiteurs désireux de percevoir la formidable aventure humaine et scientifique que porte Tara.

Profitant de cette présence exceptionnelle du navire dans la capitale, les responsables de l’AEFE et de la Fondation Tara Océan ont décidé de se retrouver à son bord pour signer une convention de partenariat. C’est le 24 juin, dans le carré qui sert habituellement de salon et salle à manger aux marins et scientifiques embarqués sur Tara, qu’Olivier Brochet, pour l’AEFE, et Romain Troublé, pour la Fondation Tara Océan, ont officialisé cet accord. Samuel Cazenave, commissaire général  au développement durable, les y a rejoints.

« C’est un beau partenariat qui est déjà très vivant grâce au travail que des enseignants mènent avec leurs élèves, en utilisant les ressources de Tara. Cette convention est l’occasion de développer et d’encourager ces échanges dans le cadre d’un partenariat plus global. » a alors rappelé M. Brochet.

L’objectif du partenariat ? Développer l’offre éducative de la Fondation Tara Océan dans le réseau des établissements homologués, à programmes scolaires français, et la promouvoir auprès des établissements étrangers ayant des sections francophones labellisées LabelFrancÉducation et auprès des associations FLAM qui proposent des activités extrascolaires en langue française.

« Les ressources sont vraiment de qualité, en adéquation avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. C’est pourquoi, a précisé Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Terre à l’AEFE, les enseignants-formateurs du réseau de l’AEFE sont réellement très engagés pour en favoriser l’utilisation, notamment grâce à un module prévu dans le nouveau plan de formation des personnels. »

« Tara est un passeur » (Romain Troublé)

Véritable laboratoire flottant qui collecte des données dans le cadre de programmes co-construits avec des centres de recherches, Tara est également un trait d’union entre le monde scientifique et celui de l’éducation. « C’est un passeur », pour reprendre les termes de Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara  Océan.

Ainsi, le site https://oceans.taraexpeditions.org recèle  de très riches ressources pédagogiques et propose aux enseignants de faire participer leurs élèves à des opérations éducatives très motivantes. Notamment, Échos d’escale, grâce auxquels des classes de cycle 3 et cycle 4 composent leur propre expédition virtuelle en choisissant des lieux d’escale où s’exercent des enjeux environnementaux particuliers. Ou encore Graines de reporters scientifiques, opération en partenariat avec le CLEMI par laquelle les collégiens et lycéens deviennent de véritables médiateurs scientifiques sur des thématiques liées à l’océan et au climat.

« Rien que sur cette année scolaire 2019-2020, ce sont près de 170 nouveaux enseignants, issus de 32 pays différents, qui ont travaillé avec leurs élèves à l’aide des ressources de Tara. » récapitule Brigitte Sabard, cheffe de projet du pôle éducation de la Fondation Tara Océan.
 
Parmi les clauses de la convention, figure également le fait de « favoriser la venue d’élèves sur Tara lors d’une escale de la goélette dans la ville de leur établissement ». Ces visites, qui permettent de rencontrer l’équipage et les scientifiques de l’expédition en cours, sont d’autant plus propices à un travail pédagogique de qualité qu’elles sont préparées en amont avec les enseignants, puis exploitées en aval par la production de différents travaux. Des ateliers en ligne de la Fondation accompagnent les enseignants dans ce parcours… sans rien enlever à la magie et au plaisir de la visite !

La magie et le plaisir de la découverte ont parfaitement opéré sur le directeur Olivier Brochet et les autres membres de la délégation de l’AEFE le 24 juin, jour de la signature de la convention, lors de la visite du bateau guidée par Romain Troublé.