Session 2020 des examens nationaux

Dans les circonstances exceptionnelles de la pandémie de Covid-19 qui a entraîné fermetures temporaires des établissements scolaires et confinement des élèves et des enseignants, les épreuves du diplôme national du brevet (DNB) et du baccalauréat de la session 2020 sont annulées et remplacées par le contrôle continu.

Le 3 avril 2020, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a annoncé que « L’ensemble des épreuves du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel sera validé en contrôle continue » Toutefois, le ministre espérait alors maintenir l’oral de français qui est l’une des épreuves anticipées, en classe de première, du baccalauréat. Le 28 mai suivant, Jean-Michel Blanquer a finalement fait savoir qu’en raison de l’inégale préparation des élèves pendant le confinement, « l’épreuve orale de français sera validée par le contrôle continu ».

Une FAQ sur le site education.gouv.fr  permet de détailler les mesures exceptionnelles. Se reporter aux questions/réponses sur les examens nationaux - session 2020

Quelles sont les règles applicables aux candidats des établissements français à l’étranger ? [extrait de la FAQ du MENJ]

« Tous les candidats scolarisés dans les établissements français à l’étranger homologués ou en cours d’homologation (dossier déposé avant le 16 mars 2020), seront évalués en contrôle continu pour l’examen du baccalauréat ou des autres diplômes auxquels ils sont candidats. Ils présenteront un livret scolaire ou un dossier de contrôle continu au jury académique qui se prononcera sur cette base, au cours de la session de juillet. 

Les candidats issus des  établissements étrangers sans aucune démarche d’homologation et les candidats individuels passeront les épreuves programmées au début de l’année scolaire 2020-2021.

Comme pour les autres candidats au baccalauréat, un dispositif particulier permettra aux candidats au baccalauréat issus des établissements français à l’étranger de conserver le bénéfice de leur inscription dans l’enseignement supérieur, acquise dans le cadre de la procédure Parcoursup, jusqu’à la proclamation des résultats. »